A un moment donné, dans les balbutiements d’une start-up, plus on rencontre de gens, qu’ils soient des conseils, des mentors, des experts, des prescripteurs, des potentiels clients… Plus on est perdus. On entre dans une phase de montagnes russes émotionnelles, intéressante mais délicate à gérer.

L’émulation des débuts, tous les entrepreneurs s’accordent sur ce point, est géniale: on part tous azimuts, gonflés à bloc, les idées fusent, tous le monde est hyper emballé par votre projet et on blague déjà à celui qui achètera le premier sa Porsche…

Et puis on a du temps et ça tombe bien car on a aussi beaucoup d’interrogations: votre bon sens vous murmure donc à l’oreille qu’il est grand temps d’activer votre réseau afin de trouver les bons interlocuteurs, et, avec beaucoup de chance, les réponses à vos questions. Mais si votre réseau est grand, force est de constater que celui de vos interlocuteurs l’est aussi car le monde de la start-up fourmille de protagonistes.

Incubateurs, pépinières, développeurs, DSI en temps partagé, Business angels, clusters et autres investisseurs sont prêts à vous accueillir.

Nous les avons quasiment tous rencontrés, ce qui ne veut pas dire que nous avons franchi toutes les portes, et ce qui fut très déstabilisant dans le fait de parler de notre projet à toutes ces personnes c’est qu’à trop rechercher la vérité on finit par ne plus savoir sur quel pied danser. Quand on se lance on a besoin de conseils avisés, mais pour une même question les réponses varient beaucoup d’un interlocuteur à un autre. A tel point qu’au début tout est remis en cause, à tout les niveaux et en permanence. Certes votre projet n’est pas parfait et certaines personnes dont c’est le métier vont le plier dans tous les sens afin de le challenger: on dira que cela fait partie du jeu « normal ». Mais il y a bien d’autres défis à surmonter avant cela comme, par exemple: qui faut-il aller voir précisément pour mon type de projet (innovation ou pas innovation)? Quelle est l’approche la plus appropriée pour ce que j’ai à proposer/construire: Lean Start-up ou pas? Pourquoi certains investisseurs vont se focaliser sur mon business plan et d’autres uniquement sur un produit minimum viable? Comment je trouve l’informaticien qui va développer mon outil sachant que je n’ai pas d’argent à lui donner pour le moment ?!

Énormément de questions qui ne trouveront jamais de réponse objective, car la vérité se trouve simplement dans la raison pour laquelle vous avez souhaité créer votre projet : répondre à la problématique de vos clients. Identifiez ce problème, validez-le par un retour concret de personnes concernées et développez la réponse la plus simple qui soit. Dès lors, si votre solution aussi basique qu’elle soit rencontre un premier client, vous aurez alors franchi une étape essentielle qui vous permettra d’aller convaincre vos prochains clients… Et éventuellement vos premiers investisseurs.

Rencontrer untel ou une unetelle a du sens. Il y a parfois du bon à prendre à condition de savoir faire le tri et de rester sur le chemin tracé par le déploiement de votre projet.

 

 

Votre inscription à Lexigone

Bienvenue ! Inscrivez-vous en renseignant le formulaire à droite, et nous reviendrons vers vous très rapidement !

Félicitations ! Vous allez recevoir de nos nouvelles très rapidement !

Démonstration de notre générateur de NDA

Nous reviendrons rapidement vers vous avec des propositions horaires pour une démonstration en vidéoconférence d'environ 30mn !

Merci pour votre requête. Nous allons revenir vers vous très rapidement !

%d blogueurs aiment cette page :
Bitnami